L'artisan du Cristal : Cristal Klein 54120 Baccarat France
Panier 0

Lustre en cristal : le guide complet en 5 étapes, pour tout savoir sur cet objet exceptionnel.   

Valéry Klein Bohème Entretien Éstimation Lustre Lustre Baccarat Lustre Murano Méthodes de fabrication Murano Réparation Styles de lustres Taille du Cristal

 Vous vous êtes déjà demandés comment l’on peut reconnaître un lustre en cristal ?

Aujourd’hui les lustres redeviennent de plus en plus à la mode, dans le but d’avoir un intérieur chic. Un luminaire étant un élément de décoration majeur est bien souvent la première chose que l’on remarque quand on rentre dans une pièce.

Mais, qu’est-ce qui fait que celui-ci est de Baccarat, de Bohème ou de Murano

Qu’est-ce qui vous permet de déterminer sa qualité ?

Pourquoi lorsque vous regardez sur internet vous trouvez des lustres à un prix très attractif, alors qu’un lustre fait dans une cristallerie de renommée sera 10 fois plus cher ?

Je sais que vous avez envie de savoir.

Un exemple : lorsque vous voyez un lustre majestueux, vous vous demandez de quoi il s’agit.

Cela pique votre curiosité et c’est normal.

Mais au fond vous ne savez pas vraiment déterminer, s’il est vraiment exceptionnel, rare ou basique. 

C’est toujours intrigant.

À la fin de cet article lorsque vous verrez un lustre, vous saurez analyser : son style, son origine, comment il a été fabriqué et s’il a de la valeur.

Vous vous dites sans doute que cela doit être difficile car vous n’avez pas le savoir que peut avoir un cristallier qui baigne dans le cristal depuis 40 ans.

Honnêtement ça demande un peu d’expérience.  Mais cela n’est pas si compliqué, et on n’a rien sans rien.

Et puis quand on est passionné c’est tellement agréable de savoir encore plus de choses et de pouvoir les partager.

Donc allons y !!!

Tout commence par les styles de lustre

Étape 1 : les différents styles de lustre.

Il existe 5 styles principaux.

Les lustres peuvent prendre bien des formes.

Il en existe de très riches pour lesquels les orfèvres et les cristalleries ont rivalisé d'ingéniosité pour inventer leurs décorations.

 

Commençons par le style Marie-Thérèse.

Bon je sais cela fait un peu vieillot comme nom. Mais c’est un des styles les plus ancien et les plus connus.

Cela ne vous dit rien ?

Alors je vais vous expliquer l’histoire de la Reine Marie-Thérèse.  

C'est vers 1730 en Autriche que l’on voit l'apparition des premiers lustres Marie-Thérèse dont les pendeloques (les pièces suspendues au lustre qui font la particularité du style Marie-Thérèse) sont faites à partir de cristal de Bohême. 

A l'époque, Marie-Thérèse d'Autriche allait succéder à Charles III en tant que Reine de Hongrie et de Bohême. Elle a marqué son règne par son élégance.

Le lustre Marie-Thérèse est aujourd'hui revenu à la mode et l’on peut le trouver dans les halls d'hôtels étoilés dans de belles demeures ou des restaurants prestigieux.

Ces lustres ont la particularité d’avoir une structure en laiton recouverte de part et d’autre de flasques en cristal.

Voici une photo d’un lustre style Marie-Thérèse que nous avons fabriqué :

Après ce style très élégant et raffiné nous avons le style Vénitien qui fait partie du même registre.

Un style que l’on peut facilement mélanger avec du moderne, étant très coloré et fleuri.

Comme vous l’imaginez ce mot vient de Venise. Juste en face de celle-ci se trouve l’île de Murano. Que l’on connaît tous au moins de nom.

Je vous conseils d’y aller d’ailleurs, c’est très beau

C’est de là qu’a été créé le style vénitien.

Il est très facile de le reconnaître car les lustres sont colorés.

Bien souvent ils sont garnis de tiges en cristal au bout desquelles vas être placé une tulipe ou une marguerite en verre de Murano.

La caractéristique générale de ces luminaires est souvent l’association de couleurs diverses, comme le rouge, le vert, le bleu, avec bien souvent des petites touches de couleurs or ou argent mélangées au verre directement.

Voici une photo pour exemple d’un lustre typiquement Murano que nous avons installée chez un client :

Vous vous demandez comment l’Artisan du Cristal fabrique des lustres de style Murano alors qu’il n’est pas à Venise ?

Lors de son compagnonnage Valery Klein a voyager pendant 7 ans à travers toutes les grandes cristalleries d’Europe, et notamment Murano. C’est pourquoi il est possible de nous commander un lustre de ce type.

 

Passons au style montgolfière.

Original comme nom mais il définit bien la forme du lustre

Ayant la forme d'une montgolfière inversée : étroit au sommet, s'élargissant en descendant pour former une cavité hébergeant les bougies ou les ampoules, et se terminant par une demi-sphère vers le bas.

Si vous aimez le style classique. C’est vraiment très chic comme lustre. Cela donnera tout de suite beaucoup de cachet à votre intérieur

Lorsqu’il est équipé de pampilles en taille diamant, la luminosité des ampoules en le traversant va décomposer le spectre de la lumière, pour restituer toutes les couleurs de l’arc en ciel

Voici un exemple d’un lustre montgolfière que nous avons installé chez des clients :

Lustre que vous retrouverez sur notre blog dans notre article : « Exemples de Lustres fabriqués et posés par l'Artisan du Cristal. »

 

Maintenant je vais vous exposer un style qu’il est très difficile de réaliser : les lustres en bras soufflés.

Ces lustres sont vraiment incroyables car leurs bras sont transparents, entièrement soufflés en cristal. Ceci leur donne un effet de luminosité et de transparence encore plus spectaculaire.  

Voici une photo d’un lustre en bras soufflé.

Vous pourrez remarquer qu’il n’y a pas de parties métalliques dans les bras. La seul chose visible est le fil électrique qui passe à l’intérieur de celui-ci.

Cette caractéristique leur donne un cachet et une finesse absolument inégalables.

 

Pour finir le dernier style : les Plafonnier.

De plus en plus à la mode dans l'habitat individuel.

Le plafonnier est un système d'éclairage fixé au plafond. Il n'est jamais suspendu, contrairement au lustre traditionnel. 

Si vous savez déterminer le type d’un lustre mais pas son origine. Vous ne pourrez jamais déterminer plus ou moins sa valeur.

Il est clair que déterminer l’origine cela sera plus difficile que le style. Car cela ne se voit pas d’un coup d’œil.

Rien n’est simple ce serait trop beau.

Si vous avez lu mon article :  « Conseils pour vos verres en cristal: 7 étapes simples pour reconnaître un cristal de qualité à tous les coups. ».

Dans l’étape 1 de cet article je vous parle de l’estampille.

En d’autres termes, la signature.

Celle-ci confirme la valeur d’une pièce. Car un lustre peu fortement ressembler à un Baccarat par exemple. Mais ne pas être signé. 

Hors s’il s’agit d’un objet non signé il perd de sa valeur.

Enfin je ne vais pas vous refaire l’exposé de tout ceci. Je vous laisse vous rediriger vers l’article pour plus d’informations.

Revenons à nos moutons.

Il existe 3 origines principales pour les lustres en cristal. 

Étape 2 : les différentes origines des lustres en cristal.

Vous vous demandez ce que signifie l’origine, et qu’est ce qui va vous permettre de le reconnaître ?

Ne vous inquiétez pas, c’est simple. 

L’origine, c’est tout simplement la maison d’où provient le lustre.

Il y en 3 principaux : Baccarat, bohème et Murano.

Je vais vous expliquer comment les reconnaître.

Vous allez pouvoir impressionner vos proches.

Commençons part Baccarat :

Vous connaissez tous cette grande maison très réputée depuis des décennies. Celle-ci a su maintenir le côté classique tout en amenant du moderne. Si vous voyez un lustre entièrement en cristal blanc avec des bras soufflés, c’est un Baccarat.

Une autre particularité de ces lustres, ce sont les poignards ils ont une forme particulière.

Dans la plupart des cas la signature se trouve sur une des pièces en cristal ou sur la platine métallique sur laquelle sont fixés les bras.

Voici une photo pour vous éclairer ;) :

Parlons des lustres d’origine Bohême.

Nous avons déjà parlé ci-dessus avec « Miss » Marie-Thérèse.

Donc comme vous l’avez compris l’origine Bohême est le plus ancien de tous.

À partir de 1724, des lustres entièrement en verre sont fabriqués en Bohème d’après un modèle anglais.

Des types similaires ont ensuite commencé à être fabriqués en Belgique et en Italie.

Bon c’est bien beau toute ces explications mais ce n’est pas ce qui va vous permettre de le reconnaitre.

Donc revenons à l’essentiel.

Bien souvent la garniture (les pampilles) est de facture un peu plus grossière et très chargée.

Bien souvent les coupelles ou certaines parties du lustre sont fabriquées mécaniquement (moulées). On distingue facilement ce type de travail par le fait que ces parties seront moins limpides et les angles de tailles beaucoup moins vifs.

Au-dessus je parlais de l’Italie.

D’où la troisième origine : Murano (style vénitien)

Le verre de Murano est réputé dans le monde entier pour sa coloration et son élaboration particulière et fait la notoriété des verreries de Venise.

Un lustre en verre de Murano est très facilement identifiable de par son style et ses couleurs. Un style très chargé, fleuri et coloré. Très souvent les ampoules des lustres sont surmontées de tulipes.

Bien sûr comme vous l’imaginez cette origine est liée au style vénitien que je vous ai présenté au-dessus.

Étape numéro 3 : Les différentes méthodes de fabrication.

J’ai parlé de la nécessité de connaître le style et l’origine du cristal.

Vous allez me dire : tout ça c’est très bien, mais ce n’est pas suffisant.

Et vous avez raison.

Car il faut aussi connaître les procédés de fabrications.

Comme vous comprenez tout est lié.

Le style se retrouve dans l’origine.

Si vous connaissez les techniques de fabrication, vous pourrez encore plus facilement analyser n’importe quel lustre.

Dans tous les cas, les méthodes de fabrication sont liées au reste.

Tout se recoupe.

Et oui rien n’est simple. Cela demande quand même pas mal de connaissances. Mais ça en vaut la peine, car vous serez des experts. 

Il existe 4 types de fabrication : 

-La fabrication main, soufflé bouche, taillé main : ce sont les pièces qui sont faites dans la plus grande tradition des cristalliers entièrement réalisées à la main du début jusqu’à la fin.  

- La fabrication en verre de Murano : Les réalisations en verre de Murano sont toujours assez caractéristiques avec des luminaires très colorés, souvent garnis de volutes ou des fleurs multicolores ainsi que des tulipes entourant les ampoules. 

- La fabrication mécanique ou cristal de bohème : les pièces sont donc moulées et montées en l’état sur les luminaires ce qui est la technique la plus basique. Ou il est possible également après le moulage de retailler la pièce de manière à lui donner une brillance et un aspect proche du soufflé bouche taillé main, pour un prix de revient inférieur.

Maintenant que vous savez reconnaître un lustre je vais vous apprendre comment l’estimer.

Étape 4 : Comment estimer son luminaire ?

Selon vous quelle sont la meilleure façon d’estimer un lustre ?

En observant comment il est fabriqué, et avec quels matériaux ?

Vous avez raison. 

Pour commencer cela dépend s’il est fait main, soufflé bouche taillé main ou fait à la machine 

- La qualité des métaux et leur finition est aussi très importants.

Il faut bien observer s’ils sont bien préparés, bien traités et protégés par un film qui leur permettra de mieux vieillir (un vernis incolore appliqué à chaud, appelé thermolacage est le procédé le plus efficace. 

- La dimension du lustre compte aussi. Plus il sera grand plus il aura d’ampoules : plus il sera cher.

- Pour finir regardez en quoi sont les fourreaux de bobèche en opaline, en plastique, ou en carton.

L’opaline sera le plus cher car celle-ci est inaltérable (il s’agit du verre teinté).

Vous vous demandez peut-être ce que signifie fourreaux de bobèche.

Voici un exemple en photo :

Ce sont ces tubes blancs un peu fumés qui englobent la douille de l’ampoule.

Pour finir votre formation du grand spécialiste du lustre il faut savoir comment l’entretenir et le rénover. 

Étape 5 : Comment l’entretenir et rénover un lustre ?

Bon je ne vais pas vous répéter ce que je vous ai déjà exposé dans l’étape 3 de mon article : « Comment nettoyer du cristal efficacement : 5 astuces pour ne plus vous prendre la tête ».

Mais il important de souligner que comme n’importe quel objet. Un entretien régulier vous permettra de préserver votre luminaire et votre capital. 

A VOUS :

Voilà, je vous ai donné la méthode complète pour tout savoir sur les lustres en cristal.

Ce n’est pas très compliqué.

Vous vous dites qu’il y a quand même beaucoup de choses à connaître.

Mais non.

C’est assez simple, et puis petit à petit vous allez vous habituer à analyser. Et si vous voulez encore plus d’informations n’hésitez pas à nous contacter.

Vous voulez savoir quelle est la valeur d’un lustre dont vous avez hérité, ou d’un lustre que vous voulez acheter ?

Désormais vous avez toutes les informations nécessaires.

Maintenant que savez toutes les spécificités des lustres en cristal.

Et si vous voulez en acheter un, au moins l’on ne pourra pas vous tromper.

Vous saurez ce que vous achetez.

Vous avez vu, ce n’est pas si compliqué.

Et puis tout de même savoir plus de chose sur ce que vous possédez c’est toujours agréable et instructif.

En plus vous pourrez montrer à vos proches à quel point vous êtes un expert.

Merci de partager cet article.

Ci-dessous vous trouverez les différents liens aux réseaux sociaux sur lesquels vous pourrez partager.

Et vous : quelles astuces de cet article allez-vous mettre en place pour connaitre l’origine et la valeur d’un luminaire ?

Nous attendons vos commentaires.



Article précédent Article suivant